COOKIES : En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.       

La crise sanitaire que nous traversons nécessite de renforcer l'aide et le soutien aux concitoyens les plus fragiles et les plus isolés.
Les associations qui assurent ces missions ont besoin de renfort et de bénévoles.
Les fonctionnaires peuvent aussi s'engager dans la réserve citoyenne pour apporter leur soutien et leur savoir-faire, ou simplement leur engagement citoyen au service des opérateurs de la cohésion sociale.


Les inscriptions se font via le lien https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/

Mission types :

Mission N°1 – Aide alimentaire et d’urgence

Intitulé

Je distribue des produits de première nécessité (aliments, hygiène, …) et des repas aux plus démunis

Objectif de la mission

En cette période de crise sanitaire, les personnes les plus démunies doivent accéder aux biens qui leur sont vitaux au quotidien. Les associations d’aide alimentaire et non alimentaire ainsi que les associations de lutte contre l’exclusion et la pauvreté ont besoin de la mobilisation citoyenne pour assurer la continuité de toutes ces activités essentielles.

 

Description de la mission et règles à appliquer impérativement

Je me rends sur le site de l’association de fourniture de biens de première nécessité et participe à :

  • la récupération des produits (notamment en voiture) ;
  • la préparation des paniers contenant les produits ;
  • la disposition des paniers afin d’en assurer leur distribution ;
  • la préparation des espaces pour les repas en appliquant les règles de sécurisation sanitaire ;
  • le déconditionnement et la cuisine des produits : préparation, cuisson, … ;
  • la distribution/livraison des repas

 

Cette mission n’est accessible qu’aux personnes qui ne sont pas désignées comme fragiles vis-à-vis du Covid-19 (personnes de plus de 70 ans, femmes enceintes, personnes souffrant d’une insuffisance rénale chronique dialysée, d’une insuffisance cardiaque grave, d’une cirrhose au stade B, d’une pathologie chronique respiratoire, d’une obésité morbide, les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications et les personnes immunodéprimées).

Pour me rendre sur site, je me munis de mon autorisation de déplacement et j’évite d’emprunter les transports en commun pendant les périodes d’affluence. Sur place, je respecte les règles de sécurité et les gestes barrières afin de me protéger et de protéger les autres (lavage réguliers des mains, éternuer dans son coude, rester à 1m des autres personnes, etc.). Le port d’un masque n’est pas nécessaire et le port de gants est à proscrire. Au moindre doute d’infection, je ne me mobilise pas et je reste chez moi.

 

Mission N°2 – Garde exceptionnelle d’enfants

Intitulé

Je garde des enfants de soignants ou d’une structure de l’Aide Sociale à l’Enfance

Objectif de la mission

En cette période de crise sanitaire, il est essentiel que les citoyens qui ont la nécessité de poursuivre leurs activités professionnelles, et en particulier les personnels soignants et les personnels éducatifs qui sont en première ligne, puissent être aidés dans leur quotidien. La mobilisation des structures telles que les écoles pour les soignants doivent permettre au plus d’enfants possible d’être accueillis.  Dans les structures de l’Aide Sociale à l’Enfance (foyer ou maison d’enfants à caractère social MECS), le suivi de la scolarité des enfants doit pouvoir être assuré.

Description de la mission et règles à appliquer impérativement

Je me rends dans une structure proche de chez moi (école ou maison d’enfants à caractère social) et participe à :

  • animer des séquences avec les enfants notamment de cours et de soutien scolaire ;
  • appuyer les enseignants, animateurs, éducateurs volontaires dans leurs activités.

 

Lorsque je m’engage à garder des enfants plusieurs jours, je garde les mêmes enfants afin de limiter les risques de diffusion du virus.

Cette mission n’est accessible qu’aux personnes qui ne sont pas désignées comme fragiles vis-à-vis du Covid-19 (personnes de plus de 70 ans, femmes enceintes, personnes souffrant d’une insuffisance rénale chronique dialysée, d’une insuffisance cardiaque grave, d’une cirrhose au stade B, d’une pathologie chronique respiratoire, d’une obésité morbide, les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications et les personnes immunodéprimées).

Pour me rendre sur site, je me munis de mon autorisation de déplacement et j’évite d’emprunter les transports en commun pendant les périodes d’affluence. Sur place, je respecte les règles de sécurité et les gestes barrières afin de me protéger et de protéger les autres (lavage réguliers des mains, éternuer dans son coude, rester à 1m des autres personnes, etc.). Le port d’un masque n’est pas nécessaire et le port de gants est à proscrire. Au moindre doute d’infection, je ne me mobilise pas et je reste chez moi.

 

Mission N°3 – Lien avec les personnes fragiles isolées

Intitulé

Je maintien un lien (téléphone, visio, mail, …) avec des personnes fragiles isolées (âgées, malades, situation de handicap, de pauvreté, de précarité, etc.)

Objectif de la mission

En cette période de crise sanitaire et de confinement, il est essentiel que les personnes les plus en risque d’isolement relationnel puissent bénéficier de contacts  réguliers et bienveillants. Cet isolement peut, en effet, être rompu en organisant un lien par téléphone, visio ou par d’autres moyens de communication.

Description de la mission et règles à appliquer impérativement

Je suis mis en contact avec une personne isolée par le biais d’une association ou d’un organisme public :

  • j’échange avec la personne, prends de ses nouvelles ;
  • je fais remonter des alertes aux structures, si je le juge nécessaire, sur l’état de santé – mentale ou physique – et les besoins exprimés de la personne contactée.

Lorsque je m’engage à prendre contact avec des personnes âgées, en situation de handicap, en situation de pauvreté, de précarité, ou d’isolement, je m’engage à suivre les recommandations précisées dans les kits de formation.

Cette mission est accessible à tous les citoyens qui le souhaitent.

 

Mission N°4 – Solidarité de proximité

Intitulé

Je fais les courses de produits essentiels pour mes voisins les plus fragiles.

Objectif de la mission

En cette période de crise sanitaire, protéger les personnes les plus fragiles, en particulier les personnes âgées, celles en situation de handicap, ou celles dans l’impossibilité de se déplacer, est une priorité. Toute sortie est une occasion de contacts, et donc une prise de risque supplémentaire. Afin de limiter les risques pour les plus fragiles, la mission consiste à réaliser pour leur compte les courses dont ils ont besoin (alimentaire, hygiène, pharmacie, …).

Description de la mission et règles à appliquer impérativement

Sur la base des besoins exprimés par les personnes les plus fragiles :

  • je fais leurs courses ;
  • je dépose les sacs devant leur porte et évite tout contact.

 

Cette mission n’est accessible qu’aux personnes qui ne sont pas désignées comme fragiles vis-à-vis du Covid-19 (personnes de plus de 70 ans, femmes enceintes, personnes souffrant d’une insuffisance rénale chronique dialysée, d’une insuffisance cardiaque grave, d’une cirrhose au stade B, d’une pathologie chronique respiratoire, d’une obésité morbide, les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications et les personnes immunodéprimées).

 Pour sortir faire ces courses, je me munis de mon autorisation de déplacement. J’évite d’emprunter les transports en commun pendant les horaires d’affluence. Dans les magasins, je respecte les règles de sécurité et les gestes barrières afin de me protéger et de protéger les autres (lavage réguliers des mains, éternuer dans son coude, rester à 1m des autres personnes, etc.). Au moindre doute d’infection, je ne me mobilise pas et je reste chez moi.

 

Les 5 règles de sécurité des volontaires

1         En toutes circonstances, je fais en sorte de garder ma distance de sécurité d’au moins un mètre avec les bénéficiaires et les autres bénévoles.

2         En toutes circonstances, j’applique les gestes barrières pour me protéger et protéger les bénéficiaires et les autres bénévoles.

3         Je suis un ambassadeur des règles de sécurité et des gestes barrière que j’explique et promeus auprès des bénéficiaires et des autres bénévoles.

4         Au moindre doute d’infection, sans attendre, j’informe l’association et je reste chez moi.

5         Âgé de 70 ans ou plus ou porteur d’une maladie chronique , je ne m’engage que dans des missions à distance, depuis mon domicile, pour protéger au maximum ma santé et celle des autres.

 

 

 

Mairie de Chédigny
5 place de la Mairie
37310 Chédigny

Plan d'accès

  02 47 92 51 43   NOUS ÉCRIRE   COMMUNICATION

Lundi - jeudi : 14h à 18h30
Mardi : 9h à 12h30 et 14h à 17h30
Vendredi 14h à 17h
Mercredi : fermé

mentions légales

NOUS SUIVRE